Un passeur sachant passer doit savoir passer ou les remerciements aux artistes des carnets

Publié le 26 Novembre 2010

DSCN9144

Une journée d’ouverture (de carnets)

 

Pendant une seule et unique journée les carnets de Anne, Carine, Carmen, Frank, Isidore, Jo et  Marie-Madeleine, attendaient d’être ouverts par de curieux amateurs souslatente. Souslatente, lieu où certaines  propositions esthétiques sont possibles. Tant dans la manière de les concevoir que dans celle des les présenter. Souslatente est un lieu où des choses se passent, un lieu de passage. Dans la journée d’ouverture des carnets, de onze heures du matin à neuf heures du soir, quatre vingt personnes sont passées. Quatre vingt fois les gants blancs ils se sont passés pour tourner les pages des carnets. Se sont aussi passés leurs impressions. Parfois les ont même fait passer par les ondes pour que d’autres passent absolument ouvrir les carnets avant la fermeture. Tous souslatente échangent. Tous passent du temps, se posent. Tous les artistes présentés sont aussi passés, tous curieux ils ont ouvert les carnets de ceux dont ils connaissent le travail mais pas les carnets. Souslatente, une seule et unique journée, maintenant les carnets sont refermés, les gants blancs sont rangés, maintenant s’est passé. Merci Jo Brouillon, Anne Dubois-Kremer, Frank Garcia, Carmen Herrera Nolorve, Isidore Krapo, Marie-Madeleine Lacoste, Carine Tarin, merci à tous ceux qui souslatente sont passés, fidèles et nouveaux curieux, merci Christophe Massé, garant de la poésie du lieu.

Marlaine Bournel (Novembre 2010)

Rédigé par chose7

Publié dans #sockstour

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :