L'essor(e) de l'ironie.Céline Michelena, Souslatente.

Publié le 23 Juin 2010

 

 

54199914.jpg

(photo empruntée à CM)

 

 

Certains vont en boite pour danser, « Vont nus pieds » interprété par Céline Michelena peut se percevoir aussi  dans cet esprit. Vendredi 11 juin,  Elle a dansé en Boulevarde piquante. La scène se dévoile à nous à travers la vitre. De la vitrine, à l’observatoire, le décor est tendu.Des chaussons de danse sont suspendus, des pointes entêtées « en hommage à Degas ». Céline s’accommode des œuvres et du lieu. Avec ce peu d’éléments, elle nous livre à un décor forain, un espace scénique grand comme un rond de jambe ,elle nous emmène en scène. Avec ses grimaces grinçantes, la danse des répertoires s’ironise telle une friandise. Céline Michelena nous offre son parcours au corps, de la tête aux pieds. On pourrait entrevoir un autoportrait dansé. Pour cette création inédite, Céline nous a piqué par ses pointes et pointé de ses piques, sans mettre en boite.

Je remercie Céline d'avoir bien voulu emboiter le pas, SousLaTente, Christophe Massé pour sa confiance,ainsi que les visiteurs et les spectateurs. .( Marlaine Bournel 14 Juin 2010 )

Rédigé par chose7

Publié dans #sockstour

Repost 0